Seniors

Stade Pontivyen - Landerneau F.C. : 1-0

Dimanche, Landerneau est revenu de son déplacement au Stade Pontivyen avec une courte défaite (1-0). Intérimaire en l'absence de Ronan Simon, Thomas Le Borgne regrette le manque d'efficacité des landernéens. L'entraîneur habituel de la réserve confie son optimisme en vue du maintien. 

« On est vraiment déçu, c’est un peu dur à avaler parce que je pense qu’on mérite au moins de ramener le nul. On perd à la 88e minute sur une occasion bénigne. On a quand même eu des occasions pour au moins ramener un point si ce n’est les trois points. Après avoir discuté avec des joueurs et le coach adverses, ils sont surpris de notre classement. Ce sont les petits détails qui font la différence en R1. Quand on a trois ou quatre grosses occasions, c’est déjà beaucoup. Quand on ne les met pas, on est puni tout de suite. On fait un match cohérent, vraiment très cohérent. Si on garde cet état d’esprit sur les sept matchs qu’il reste… On joue les concurrents directs. On est sur le bon chemin, je ne vois pas pourquoi on ne s’en sortirait pas. »

Landerneau F.C. - EA Saint Renan : 0-3

Dans une rencontre très engagée, Saint-Renan a pris le meilleur sur Landerneau grâce à une meilleure efficacité offensive. Les Landernéens, malgré leur forte possession de balle, ne sont pas parvenus à se créer assez d'occasions de but pour pouvoir espérer rivaliser. Suite à un bon service d'Auras, Hmidouchi surprenait la défense landernéenne et ouvrait la marque, seul face à Le Guen (1-0, 18'). Dans la foulée, Le Boulch inscrivait le deuxième but de la tête après un corner de ce même Auras (2-0, 26').

Landerneau en panne d'efficacité

En seconde période, Perrot enfonçait le clou en venant battre Le Guen d'un tir du bout du pied qui venait se loger dans le petit filet (3-0, 64').

Entretemps, Landerneau avait eu l'opportunité de réduire l'écart, mais ni Rannou, d'un tir qui frôlait la barre transversale (37'), ni Séné, d'une belle frappe enroulée dégagée en corner par Cabioch (41') ne parvenaient à trouver la faille. « Je trouve que c'est une victoire logique.

On progresse dans le jeu de semaine en semaine. On est peut-être moins brillants qu'en début de saison, mais on est plus efficaces. On finit sur trois victoires de rang », indiquait Frédéric Farou, le technicien renanais. De son côté, Ronan Simon, le coach landernéen, exclu par Monsieur Courtaillac en seconde période, s'avouait simplement « déçu » par l'issue du match. 


© Le Télégramme

Plabennec (B) - Landerneau F.C. : 1-1

Les Landernéens méritent amplement leur partage des points mais Plabennec (B) peut s'en vouloir de ne pas avoir su conserver son avance.

A l'issue d'un match très ouvert, les deux équipes sont sorties déçues de cette rencontre car elles ont eu toutes les deux de grandes opportunités d'emporter la mise. « C'est un défaut de réalisme car on a de quoi tuer le match, mais on ne le fait pas. Après, le nul est loin d'être volé pour Landerneau et ils ont le courage de revenir dans le match. On fait trop de cadeaux, on n'est pas réaliste dans les deux surfaces » résumait Loïc Plassart à l'issue du match.


Au début, tout avait effectivement bien commencé pour Plabennec (B) avec ce penalty accordé suite à une percussion de Tanguy, que Calvez déséquilibre. Loann Guégan transforme la sentence (1-0, 6'). Ensuite, à force de buter sur Kervestin, Landerneau aurait pu se décourager mais alors que Tanguy, après un service de Sylla, voit la transversale renvoyer son piqué (85'), le LFC trouve la faille avec une frappe tout en puissance de Diop qui secoue la lucarne plabennecoise (1-1,87'). Il aurait même pu remporter le match en se précipitant moins (90').

De quoi avoir des sentiments contrastés pour le coach landernéen, Ronan Simon : « Je suis soulagé sur le résultat final, mais frustré car on mérite de gagner le match. Je suis satisfait de la manière dont on a joué, ça ressemble vraiment à ce que j'aime. On manque d'un peu de sang-froid devant le but mais ils ont un gardien impressionnant qui fait la différence en première mi-temps ».

BUTS. Plabennec : Guégan (6' s.p.) ; Landerneau : Diop (87').

© Le Télégramme

Plouzané A.C. - Landerneau F.C. : 1-1

Plouzané voulait entamer fort son derby et c’est Landerneau qui l’a fait pour la plus grande déception de Gilles Boulouard : « C’est le match que je n’aime pas parce que ça ne fait pas partie des beaux matchs et ça m’emm… profondément de faire une première mi-temps comme on a pu faire. Se faire presser chez nous, c’est une première. On est mené et il n’y a rien à dire. La réaction en deuxième mi-temps ressemble plus au visage de l’équipe. »  

Si Diop réussit à tromper Fitamant en tirant profit d’une erreur défensive (1-0,23’), l’avantage aurait pu être plus conséquent pour Landerneau si Fily avait eu plus de réussite : il parvient à éliminer le portier du PAC et frappe dans le but vide mais son ballon en cloche retombe sur le sommet de la transversale (27’).

Plouzané refait son retard juste avant le repos, Tannou se fait déséquilibrer dans la surface de réparation et obtient un penalty qui Soilihi transforme (1-1,45+2).

Les filets n’auront pas tremblé en deuxième mi-temps pour le soulagement de Ronan Simon qui résume le derby : « C’est un super résultat et même dans la manière car on doit mener à la pause mais ils s’en sortent miraculeusement. Après, c’est nous qui nous nous en sortons miraculeusement. En deuxième, ils méritent de gagner. Le score est justifié dans l’ensemble, c’était un gros match de DH ! »

BUTS: Plouzané : Soilihi (45+2' s.p) ; Landerneau : Diop (23').

foot29.com

Ploufagran F.C. - Landerneau F.C. : 2-3

Le Ploufragan Football Club avait bien débuté la rencontre. Boubadjou prenait la défense visiteuse de vitesse et gagnait son duel face à Laot d'un superbe piqué (1-0, 11'). Ploufragan exploitait les espaces et les maladresses de son adversaire. Des lacunes qui coûtent chères. Surtout quand Le Faou fut facile sur son débordement pour servir en retrait Boubadjou, qui ne ratait pas l'occasion de doubler sa mise personnelle (2-0, 53').

À défaut de construire le jeu, les « Bleus » tentèrent des tirs des 25 m à l'image de Barem Vasco (66'). Sur un coup franc de Croum, Aggrey était à l'affût pour tromper Gicquel (2-1, 72'). Le PFC se relançait vers l'avant et obtenait un coup franc exploité par Planté (80') Mais sur cette action, Gouédard s'était fait faucher, penalty. Le Guen échouait la « panenka » et, là où cela aurait pu faire 3-1, ça fera 2-2. Car sur la relance, Séné égalisait de la tête (2-2, 84'). Ploufragan était dans le rouge et Landerneau euphorique. Sur un centre venu de la gauche, le coup de patte d'Aggrey faisait mouche (2-3, 86').

Avec cette victoire, Landerneau, qui a refroidi le Haut Champ, laisse sa place de lanterne rouge

BUTS. Ploufragan : Boubadjou (11', 53') ; Landerneau : Aggrey (72',86'), Séné (83').


© Le Télégramme